En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

en quoi la naissance peut-elle etre traumatique ?

En quoi la naissance peut-elle être traumatique ?
Bien que la naissance fasse intégralement partie des cycles de la vie, elle peut être également notre premier traumatisme. Celui-ci peut être extrême, produisant des lésions évidentes. Malgré cela, une naissance à priori normale, sans traumatisme visible, peut exercer sur l'enfant des pressions très importantes, occasionnant par là même des problèmes.
Le nouveau-né est extrêmement résistant. Il est capable de résister aux pressions auxquelles nous sommes soumis lorsque nous descendons au travers des voies naturelles. Ces mêmes pressions nous poussent à prendre notre première respiration. Celle-ci lance littéralement la machine en route. Les liquides (sang, lymphe...) vont se mobiliser de manière globale.
La tête de l'enfant (l'occiput en particulier) joue un rôle important dans l'ouverture des voies naturelles. La pression normale d'une naissance oblige les os du crâne à se chevaucher pour permettre le passage. Les membranes (méninges) et les liquides (Liquide Céphalo-Rachidien) agissent comme des amortisseurs dynamiques lors de la naissance. Ces mécanismes protecteurs tentent à diminuer le traumatisme subi par le cerveau.
De nombreux problèmes courants de l'enfance peuvent être causés par les contraintes mécaniques de l'accouchement (travail et délivrance).
Les contraintes mécaniques de la naissance :
Si celles-ci peuvent être très utiles pour la naissance, le système nerveux peut en souffrir. Les os du crâne peuvent aussi en souffrir en voyant leur re-expansion à leur place physiologique gênée.
Certaines naissances peuvent paraître sans problème, mais les compressions peuvent être très importantes. Un travail anormalement court peut-être tout autant problématique qu'un travail long et difficile.
Le nouveau-né peut être fortement marqué par ces forces de compression, produisant des déséquilibres structurels et une variété de symptômes. Ces symptômes peuvent aller de simples variations de la «normalité», irritabilités à des pathologies graves.
La césarienne :
Elle peut être nécessaire pour sauver la vie du nouveau-né. Elle peut être nécessaire quand l'enfant est coincé dans le détroit inférieur du bassin, pour de longues périodes, entraînant des pressions importantes sur sa tête.
Elle peuvent être programmées, pour de multiples raisons.
De nombreux enfants nés par césarienne, font l'objet dans un premier temps d'un long travail, avec leur tête bloquée dans le détroit inférieurs du bassin de leur maman. Il en découle des compressions importantes. Bien qu'ils naissent dans un deuxième temps par césarienne, ils n'en sont, de fait, pas moins exposés aux effets des compressions mécaniques.
Certains enfants nés par césarienne ne font pas l'objet de compression mécanique. Nous pourrions penser que l'absence de compression traumatique est ce qu'il y a de mieux pour lui. Mais d'autres éléments nous amène à penser le contraire :
NOUS AVONS BESOIN D'ÊTRE COMPRIMÉS AU TRAVERS DU DÉTROIT INFÉRIEUR DU BASSIN DE LA MAMAN.
Cette compression est à l'origine d'une cascade d'évènements qui nous préparent à notre venue au monde :
  • Les veines ombilicales se spasment et se bouchent. Le sang ne viendra et n'ira plus au placenta.
  • Un trou dans le coeur se ferme (foramen ovale).
  • Les poumons se mettent à filtrer et oxygéner le sang.
  • Les poumons débutent leur métabolisme.
  • Les reins filtrent maintenant le sang
  • L'intestin grêle absorbe maintenant les nutriments.
Ces changements et adaptations doivent intervenir d'une manière précise et ordonnée. Lorsque la transition entre la vie intra-utérine et extra-utérine est trop rapide, ces changements du système vasculaire peuvent se désorganiser. Les ostéopathes perçoivent ces désorganisations ou surexcitabilité nerveuse, pouvant être à l'origine d'un nombre important de problèmes. Au travers d'une apparence atraumatique, l'enfant peut apparaître tout de même comme irritable, se réveille souvent, ou se trouve prédisposé aux infections diverses.
Traitement des enfants :
Le traitement ostéopathique soulage le choc de la naissance et redonne de la vitalité; autorisant le système nerveux à se relaxer et guérir...la maturation neurologique peut alors se produire. Tous les problèmes ne peuvent pas être résolus, mais nombreux d'entre eux peuvent être soulagés. Pour d'autres, l'ostéopathe peut être la réponse.
Comme les adultes, chaque enfant est constitutionnellement unique. Certains enfants semblent bien tolérer le traumatisme de la naissance, sans effet secondaire. D'autres sont perturbés par des traumatismes insignifiants. Chacun d'entre nous est né avec sa propre sensibilité. Nous sommes tous touchés différemment par la vie.
Quels genres de résultats pouvez vous attendre ? Encore une fois, les enfants sont très différents. Certains enfant auront une très rapide et complète disparitions des premiers symptômes. D'autres, nécessiteront de multiples traitements et ne récupèreront que partiellement.
.